Liens utiles


Toutes les actualités >

Vous informer sur les métiers du transport et de la logistique

Le secteur du transport et de la logistique est le 5e secteur d'activité économique en France, après l'industrie, la construction, le commerce et l'hôtellerie-restauration. Avec la mondialisation des échanges, il ne cesse de se développer.Selon le dernier rapport sur les transports publié par le Commissariat général au développement durable, le secteur regroupe, en 2008, plus d'un million de salariés. Près de 89 000 entreprises en France relèvent du secteur transport-logistique, recrutant trois cent mille personnes chaque année.Le secteur du transport et de la logistique regroupe principalement 3 grands pôles d'activité :

  • 46 % des entreprises sont tournées vers le transport routier de marchandises et 42 % vers le transport routier de voyageurs. Ces deux branches réunies représentent, selon l'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), environ 63 000 entreprises et 600 000 emplois. Le transport routier achemine 86 % des marchandises en France.

 

Zoom sur la région Ile-de-France.

Dotée de deux aéroports internationaux, de réseaux routier et ferré très denses, ainsi que de nombreuses plateformes logistiques (25 % du parc logistique national), la région Ile-de-France occupe une place de choix dans le domaine du transport et de la logistique. Elle accueille, selon la Chambre régionale de commerce et d'industrie, environ 30 000 entreprises de transport employant près de 322 000 salariés au total. 

Une activité hautement stratégique

Toutes les entreprises, commerciales ou industrielles, font appel aux professionnels du transport et de la logistique pour acheminer leurs matières premières, expédier leurs produits finis ou gérer leurs stocks. Pour réduire les coûts et gagner en efficacité, beaucoup sous-traitent ces opérations auprès de sociétés spécialisées.La logistique est devenue une composante clé de la compétitivité des entreprises. L'utilisation des nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) a fortement modifié les pratiques, augmentant la réactivité et la qualité du service.Profitant des systèmes de gestion à flux tendus et de l'explosion du commerce électronique, la messagerie rapide et l'express se développent à grand pas.Si le transport de voyageurs était relativement épargné par la récession de 2008 (sauf pour les grandes distances), les entreprises de transport de marchandises et de logistique ont dû réduire la voilure. Certains employeurs ont revu leurs effectifs à la baisse, d'autres n'ont pas remplacé les salariés qui partaient ou ont gelé les recrutements.

 Indispensables au déplacement des produits et des charges dans les entrepôts et à l'extérieur, les manutentionnaires voient leurs tâches évoluer avec la modernisation des espaces de stockage : utilisation de détecteurs RFID pour identifier les produits, automatisation des entrepôts, etc.

  • Magasinier cariste :

Le magasinier a pour mission de gérer l'approvisionnement d'une entreprise en marchandises. Pièces détachées, outillage, produits alimentaires, matières premières, etc. Il prend en charge leur réception, leur stockage puis l'expédition de ces produits en fonction des commandes.

Travaillant debout dans des entrepôts ou en plein air sur un quai de déchargement, ce professionnel doit faire preuve d'endurance, même s'il utilise souvent un chariot élévateur.

  • Préparateur de commande :

Appelé aussi agent de logistique en magasinage, le préparateur de commandes assure la mise en cartons de produits commandés par un client. Il réalise ensuite l'étiquetage en vue de l'expédition.
Travaillant debout dans des entrepôts, ce professionnel doit faire preuve d'endurance. Il doit aussi être organisé et rigoureux lorsqu'il prépare chaque commande. Sinon, le client risque d'avoir de mauvaises surprises en ouvrant son colis!

Du scooter au TGV, du transport de marchandises au transport de voyageurs, les conducteurs exercent une dizaine de métiers différents.

  • Conducteur de bus :

Ce conducteur conduit des autobus, parfois des tramways, pour transporter des passagers vers des destinations locales, selon un itinéraire établi. Il peut également mener des enfants à l'école ou en sorties scolaires, il a alors le titre de conducteur d'autobus scolaire.
Ce métier riche en contacts est aussi source de stress en raison des conditions de circulation difficiles en ville aux heures de pointe. Il nécessite d'être courtois avec la clientèle, attentif à sa sécurité et responsable.

  • Conducteur routier :

Le conducteur routier a la responsabilité de mener à bon port la marchandise embarquée dans son camion. Selon la taille de son véhicule et les clients à livrer, ses déplacements sont plus ou moins longs : au niveau régional, à travers la France entière, à l'étranger.
Le transport de marchandises, qui a lieu à toute heure, souvent la nuit et par tous les temps, demande beaucoup de concentration et de résistance physique, même si le temps de travail est très réglementé. Ce métier nécessite une grande vigilance. Enfin, il faut supporter de vivre loin de sa famille.

  • Chauffeur de taxi :

Le chauffeur de taxi assure des courses, c'est-à-dire qu'il conduit ses clients d'un endroit à un autre en assurant un trajet agréable et le plus rapide possible. Par ailleurs, il doit entretenir sa voiture pour garantir la sécurité et le confort de ses passagers.

Ce métier exige beaucoup de patience et de calme, la circulation dans les villes étant de plus en plus dense. Il impose aussi d'être disponible, toujours au service de la clientèle : le jour, la nuit, le dimanche, les vacances et les jours fériés. En contact permanent avec une clientèle très diverse, le chauffeur doit se montrer courtois en toutes circonstances. Enfin, il doit rester vigilant car les agressions existent, surtout la nuit.

  • Livreur :

Le livreur assure l'acheminement de marchandises d'un endroit à un autre, à l'aide d'un véhicule léger (2 roues ou 4 roues de moins de 3,5 tonnes).
Le métier de livreur exige de la rapidité, les délais de livraison étant souvent très restreints. Il nécessite aussi une grande attention pour éviter les accidents. Embouteillages, clients pressés ou mécontents, il faut aussi savoir garder son calme en toutes circonstances.

  • Ambulancier :

En urgence ou sur rendez-vous pour des soins réguliers, l'ambulancier transporte des blessés, des personnes malades, âgées ou handicapées vers les hôpitaux, les maisons de retraite ou les centres de rééducation. Il conduit des véhicules sanitaires légers pour les transports en position assise ou de véritables ambulances si le malade doit rester allongé.

Tous les passagers d'une ambulance doivent être traités avec dévouement et gentillesse. Le sens du service est essentiel dans cette profession. Les interventions sont parfois longues et pénibles, aussi bien physiquement que nerveusement. Pour réussir dans ce métier, il faut être résistant. L'ambulancier est souvent amené à conduire vite en cas d'urgence : maîtrise du véhicule et vigilance sont de mise !

Les uns travaillent dans des bureaux, les autres dans des ateliers de maintenance ou directement sur les lieux de transport. Tous participent, à leur niveau, au bon déroulement de l'activité de transport et au respect des réglementations en vigueur.

  • Agent de transit :

 Salarié d'une entreprise de transport, l'agent de transit organise l'acheminement des marchandises de l'entrepôt jusqu'au destinataire. Il se charge aussi de régler les problèmes en cas de perte, de détérioration ou de réclamations. Il partage son temps entre son bureau et les déplacements sur le terrain pour contrôler le départ ou la réception des marchandises.

Une bonne organisation est indispensable. Ce métier exige aussi une grande réactivité : en cas de contretemps (grève, intempéries, etc.), l'agent de transit doit trouver une solution rapidement. Le moindre retard de livraison peut avoir des conséquences coûteuses. Rigoureux, l'agent de transit ne laisse rien au hasard. Douanes, assurances, droit international, la réglementation du transport de marchandises est dense et très stricte.

  • Technicien poids-lourd :

Egalement appelé mécanicien maintenance véhicule industriel, le technicien poids lourd prend en charge les opérations de maintenance préventive et/ou corrective après avoir analysé l'état d'un véhicule poids lourd (cars, camions...).
Entre la maintenance, la prévention, l'accueil des clients, le quotidien de ce mécanicien est diversifié, mais stressant du fait des délais souvent courts accordés pour les réparations. Ce professionnel doit se montrer rigoureux et organisé, la maintenance d'un camion ou sa réparation ne tolérant aucune approximation.

Pour encadrer et optimiser leurs activités de transport et de logistique, les entreprises recherchent surtout des cadres expérimentés et opérationnels. La priorité est donnée aux profils techniques et commerciaux.

  • Logisticien :

Le logisticien orchestre le transport de marchandises. Il est au coeur de toutes les opérations nécessaires à l'arrivée d'un produit en rayon ou à l'approvisionnement des industries en matières premières pour la production. Son objectif : trouver les moyens les plus efficaces et les plus économiques pour le transit et le stockage.

Soumis aux exigences de rentabilité de l'entreprise, le logisticien doit savoir résister au stress. C'est un négociateur plus qu'un grand décideur. La logistique est un métier technique, qui exige d'être précis et concret. Une erreur à l'un ou l'autre stade du transport ou du stockage peut coûter cher à l'entreprise.

En savoir plus sur :

Lesmetiers.net
Orientationspourtous.fr
Poleemploi.fr

 

Offre d'emploi


Toutes les offres d’emploi >

Offre de formation masque



Offre de formation


Toutes les offres de formation >

direccte   evry-centre   logo-idf

REseau PArtenarial d’Information sur les métiers  de la Route à Evry Centre et Seine Essonne


Tél : 01 69 89 82 50 Fax : 01 69 89 05 66
Mail : contact@mde-corbeilevry.fr - 14, Rue du Bois Sauvage 91000 EVRY